Category Textes communs

Lettre ouverte au Défenseur des Droits

Par l’Assemblée des Blessées, des Familles et des Collectifs Contre les Violences Policières. À la suite du rapport de la Commission d’Enquête Parlementaire concernant le maintien de l’ordre et de l’Inspection Général des Services, vous préconisez l’abandon du Flash-Ball super-pro®.

Texte lu par l’assemblée des blessés lors de la commission d’enquête parlementaire sur le maintien de l’ordre.

1. Notre sentiment concernant cette mission d’enquête. Avant de commencer, nous voudrions vous donner notre sentiment à propos de cette commission. En tant que blessés et mutilés au Flashball et au LBD, nous avons été profondément révoltés par la mort de Rémi Fraisse. Chaque personne tuée ou blessée par la police réveille nos blessures.

Communiqué de l’Assemblée des blessés après la manifestation de Nantes.

La manifestation de ce samedi 21 février à Nantes contre les violences policières, sociales et économiques ainsi que la semaine de résistances qui l’a précédé sont des réussites.

Flashball, peur et mutilation

Tribune dans Libération du 23 décembre 2013 Par Clément Alexandre, Florent Castineira, Joan Celsis, John David, Pierre Douillard, Joachim Gatti et Salim, blessés et mutilés par la police française.

Pierre et Joachim détaillent la violence policière

Entretien publié sur Médiapart par Carine Fouteau Tous deux ont été la cible d’un tir de flashball, cette arme aux effets potentiellement dévastateurs dont l’usage s’est répandu en France à partir de 1995 sous l’impulsion de Claude Guéant, alors directeur général de la police nationale.

Ce qui nous relie

Par Pierre, Joan et Joachim blessés et mutilés par la Police. Le 6 et 7 mars 2012, le policier qui a tiré au flash ball sur Pierre, le privant de l’usage d’un œil, passe en procès au TGI de Nantes. Joachim comparaîtra comme témoin à la demande de Pierre. Joan sera également présent.