Ven. 3 juil. 2015 – 18h — Discussion entre le collectif 8-Juillet et Didier Fassin

A côté de la police en uniforme, dont l’équipement et le mode d’action s’apparentent de plus en plus à ceux de l’armée régulière, notamment pour ce qui est des opérations de maintien de l’ordre ; les unités spéciales qui agissent dans les quartiers populaires, composées d’agents en civils, jouissant d’une grande autonomie par rapport à l’institution, autorisées à user de la force et à s’affranchir de la légalité, bien plus que leurs collègues, ressemblent aux groupes paramilitaires déployés en divers endroits de la planète.
Didier Fassin, La force de l’ordre.
Une anthropologie de la police des quartiers
(éd. du Seuil, 2011)

Didier Fassin est sociologue et anthropologue, il enseigne actuellement à l’université de Princeton dans le New Jersey et à l’EHESS à Paris. Pour l’écriture de La force de l’ordre, il a partagé le quotidien de brigades anti-criminalité (BAC) dans l’exercice de leur fonction en Seine-St-Denis pendant 14 mois de 2005 à 2007.

Les conclusions sont affligeantes de réalisme.

Elles approfondissent et analysent ce que l’on peut observer à notre manière dans nos relations avec la police (et plus spécifiquement avec la BAC), dans les geôles de garde à vue, dans nos quartiers ou dans des manifestations : contrôles au faciès, insultes racistes, violences en tout genre, impunité…

Le collectif huit-juillet s’est formé après que plusieurs personnes se soient faites blessées et une éborgnée par des tirs de flash-ball un soir de 2009 à Montreuil. S’organiser face à la répression nous a conduit à rencontrer d’autres blessés et mutilés par la police. Dans les quartiers populaires, lors de rassemblements et manifestations publiques, politiques ou sportives, c’est souvent la BAC qui vient brutalement exercer son pouvoir terrorisant.

En croisant des expériences de confrontations avec la police et des analyses issues de terrains ethnographiques, la discussion cheminera vers des sentiers que l’on espère improbables.

https://collectif8juillet.wordpress.com/

au café-librairie Michèle Firk
à La parole errante
7/9 rue François Debergue
Montreuil – métro Croix de Chavaux

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :